Maigrir à la ménopause pour…

Le programme Take Off Pounds Sensibly  aux USA, a montré qu’une perte de poids d’au moins 5 % est associée à des bénéfices en matière de santé : diminution du risque cardiovasculaire, ralentissement de la progression de l’intolérance au glucose vers le diabète de type II, diminution de l’apnée du sommeil.

De la même façon, cette étude menée sur 60 000 femmes ménopausées de la cohorte WHI Observationnal Study, âgées de 50 à 79 ans, tend à prouver qu’une petite perte de poids peut diminuer le risque de cancer du sein. Les femmes ont été pesées et mesurées, au début de l’étude et 3 ans plus tard.

– 67,1 % d’entre-elles ont gardé un poids stable (entre – 5 % et + 5 %)

-19,6 % ont eu un gain de poids d’au moins 5 %

– 13,2 % ont eu une perte de poids d’au moins 5 %

– 7,8 % de manière volontaire

– 5,4 % de manière involontaire.

 

Maigrir à la ménopause pour diminuer le risque de cancer du sein

Comparées aux femmes dont le poids est resté stable, ce sont les femmes aux IMC plus élevés qui ont perdu du poids. La perte de poids moyenne était de 8,9 kg quand elle était volontaire, et de 7,7 kg quand elle ne l’était pas. A 6 ans, la plupart des femmes interrogées avaient maintenu leur perte de poids.

En analyse multivariée, les femmes qui avaient perdu du poids avaient moins de risque de développer un cancer du sein que les femmes de poids stable : Hazard Ratio : 0,88 (intervalle de confiance à 95 % = 0,78-0,98), p = 0,02.

On  peut donc  affirmer  après cette étude que Maigrir à la ménopause pour diminuer le risque de cancer du sein

 

Africaine-santé, d’après un article du JIM.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here