Maladie rénale et viande rouge : un lien confirmé

Dans une étude récente visant à examiner les effets de la viande rouge sur la santé, des chercheurs ont identifié un lien entre consommation de viande rouge et risque accru d’insuffisance rénale.

L’étude intervient à un moment où un nombre croissant de personnes développent une insuffisance rénale chronique (IRC), avec une évolution vers une maladie rénale de stade terminal (MRST) pour beaucoup d’entre elles.

Après un suivi moyen de 15 ans et demi, les chercheurs ont découvert que la consommation de viande rouge était fortement associée à un risque accru de maladie rénale au stade terminal (MRST)  selon une relation dose-dépendante. Les personnes se situant dans le quartile supérieur pour la consommation de viande rouge présentaient un risque accru de 40 % de développer une MRST, par rapport aux personnes situées dans le quartile inférieur. Les chercheurs ont également découvert que le fait de remplacer une portion de viande rouge par d’autres sources de protéines permettait de réduire le risque de MRST jusqu’à 62 %.

Selon les auteurs, qui ont écrit pour la revue Journal of the American Society of Nephrology, aucune association n’a été découverte en cas de consommation de volaille, de poisson, d’œufs ou de produits laitiers, tandis que le soja et les légumes semblaient conférer un léger effet protecteur.

L’étude suggère que les consommations de poisson et de volaille sont de meilleures alternatives à la viande rouge.

Africaine-santé

PARTAGER