Pose et dépose d’ongles artificiels : risques et précautions

Les produits et les techniques utilisés pour poser ou déposer des ongles artificiels ne sont pas sans risque pour les ongles naturels ni pour les tissus autour des ongles :

Un limage trop agressif entraîne une fragilisation de l’ongle (risque de décollement) ;

Si l’ongle artificiel est posé au-delà de la limite de l’ongle naturel ou des cuticules, il peut survenir une inflammation locale, une chute de l’ongle naturel, voire éventuellement des paresthésies au bout des doigts ;

Des allergies au gel, à la colle ou à la résine sont possibles. Elles se manifestent par un eczéma autour des ongles et/ou sur le visage (surtout les paupières) ou par un décollement de l’ongle naturel ;

Une infection de l’ongle naturel sous la prothèse est possible : il s’agit le plus souvent d’une mycose.

Pour prévenir ces risques, la pose et la dépose doivent être faites par un professionnel (esthéticienne, styliste ongulaire).

 

Ces pratiques sont déconseillées dans certaines situations :

-Age inférieur à 16 ans (attendre la maturité complète de l’ongle) ;

-Maladie des ongles (psoriasis, mycose…) ;

-Ongles fragiles ou abimés ;

-Grossesse : la toxicité des produits utilisés n’est pas établie et la nécessité, au moment de l’accouchement ou en cas de complication de la grossesse, de poser à l’extrémité d’un doigt un appareil mesurant l’oxygène du sang n’est pas compatible avec les ongles artificiels ;

-Intervention chirurgicale prévue : la nécessité de poser à l’extrémité d’un doigt un appareil mesurant l’oxygène du sang n’est pas compatible avec les ongles artificiels ;

-Personnel soignant : risque de transmettre plus facilement une infection bactérienne aux patients.

Africaine Santé

PARTAGER