Règles menstruelles : comment diminuer les douleurs ?

Pour  de nombreuses jeunes filles c’est le calvaire chaque mois. Deux ou trois jours avant l’apparition des règles et jusqu’à trois ou quatre après,  elles sont prises de douleur au niveau du bas ventre qui va  leur empoisonner l’existence et handicaper leurs activités quotidiennes. C’est ce que les médecins appellent une « dysménorrhée »  et pour laquelle il est conseillé de prendre un traitement le plus tôt possible afin de mener une vie normale. Reste à savoir quels sont les traitements qui marchent.

Pourquoi  c’est douloureux ?

Quand on a mal pendant les règles, la douleur est ressentie comme une crampe au niveau du bas ventre et elle peut irradier vers le dos ou les cuisses.  Cette douleur peut être très intense et s’accompagner de nausées, de vomissements, de céphalées  et même d’évanouissement.

En fait ce qui fait mal ce sont des contractions au niveau de l’utérus qui sont nécessaires pour éliminer le sang et des débris cellulaires. En effet chaque mois, chez toutes les femmes, à partir du moment où elles ont eu leurs premières règles, le  corps  se prépare  pour une nouvelle grossesse. Pour cela, les ovaires lâchent  un ovule, et l’utérus se prépare à le recevoir, s’il est fécondé par un spermatozoïde. La muqueuse s’épaissit et regorge de vaisseaux sanguins.  S’il n’y a pas de  fécondation au bout de 14 jours, environ, des changements hormonaux se produisent. Ils  vont « ordonner » le détachement de la muqueuse  utérine avec l’ovule non fécondée.  C’est grâce à ces contractions de l’utérus, qui est en fait un muscle, que la muqueuse utérine est «  nettoyée » et prête pour un nouveau cycle menstruel.

Sur le plan physiologique, il y a une sécrétion de  substances chimique, les prostaglandines, qui vont provoquer les contractions  utérines et faciliter l’élimination du sang. Certaines jeunes filles ou jeunes femmes ont un excès de prostaglandines, donc beaucoup de contractions, plus de crampes et plus de douleur.

Quand disparaitra cette douleur

Les douleurs des règles dites dysménorrhées primaires, car, contrairement aux dysménorrhées secondaires  à d’autres maladies, disparaissent au bout de quelques années ou généralement après une première grossesse. Mais il arrive qu’elles réapparaissent vers l’âge de 40 ans.

 

Quel traitement choisir ?

Quand on a une dysménorrhée primaire, il est inutile de faire des examens biologiques ou radiologiques. Ces douleurs ne surviennent qu’au moment des règles et c’est suffisant pour  confirmer le diagnostic de règles douloureuses. C’est le moment de choisir  le  traitement  le plus efficace.

Plusieurs traitements sont proposés pour traiter les règles douloureuses :

1-Les antispasmodiques musculotropes.   Ce sont des médicaments qui vont  agir sur la fibre des muscles  que nous ne pouvant pas contrôler nous même.  Ils vont réduire  les spasmes et par conséquent les contractions et la douleur. Ils n’ont aucune action sur la fibre nerveuse et ne peuvent en aucun cas masquer une autre maladie, car les douleurs au niveau du bas ventre peuvent avoir d’autres origines comme par exemple, une appendicite aigue.

Les effets indésirables sont la sécheresse de la bouche et au niveau des yeux.  Ils peuvent augmenter le rythme cardiaque.

2- Les anti-inflammatoires, qui ont un effet  sur la sécrétion des prostaglandines en la réduisant.  Il faut les renouveler  toutes les 6 heures. Ils présentent  des inconvénients et des contre indications : problèmes gastriques, insuffisance rénale, rétention d’eau en cas de problème cardiaque, allergie, etc.

3-Certains  médecins et pour les cas extrêmes, proposent la suppression de l’ovulation en administrant une pilule qui bloque l’ovulation. Pas question de penser à une grossesse, si l’on opte pour cette solution.

4- les médecines douces sont également proposées : prendre des suppléments alimentaires, des exercices de yoga.

 

Africaine-santé

PARTAGER