Syndrome du coeur brisé: tout dépend de…….

Le syndrome   des cœurs brisés  est une maladie du coeur due au  stress. En général elle est réversible, de survenue aiguë, qui est caractérisée par une cinétique particulière du ventricule gauche qui prend typiquement une forme bilobée.

On dispose de peu de données sur son pronostic à long terme, mais  une équipe de chercheurs ont pu comparer les effets  sur le coeur du syndrome de coeur brisé à  ceux du syndrome coronaire aigu.

Le syndrome du coeur brisé est aussi appelé syndrome de Tako-tsubo

L’étude a été menée à partir des données des patients inclus dans le registre international de syndrome de Tako-tsubo

La mortalité à long terme des patients présentant un syndrome de Tako-tsubo a été comparée à celle d’une cohorte de patients, appariés pour l’âge et le sexe, qui avaient présenté un SCA. De plus, le pronostic à court et long terme de ces deux groupes de patients a été comparé en fonction des facteurs ayant déclenché le syndrome de Tako-tsubo.

Mortalité à long terme comparable à celle d’un SCA

Globalement, le risque de la mortalité, à long-terme, du syndrome de Tako-tsubo et du SCA apparaît comparable.

Un facteur déclenchant émotionnel a été mis en évidence chez 485 patients (30 %) des 1 613 patients avec un syndrome de Tako-tsubo. En contraste, chez 630 patients (39 %), le facteur déclenchant était somatique : il s’agissait d’un accident neurologique aigu dans 98 cas (6 %) tandis que chez les 532 autres malades (33 %), le facteur déclenchant était une activité physique, une affection médicale ou une procédure interventionnelle. Aucun facteur déclenchant n’a été identifié chez les 498 patients restants (31 %).

Pronostic plus défavorable en cas de facteur déclenchant « somatique »

Les patients dont le syndrome de Tako-tsubo était lié à un facteur déclenchant somatique ont eu, sur le long terme, une mortalité plus élevée que les patients qui avaient eu un SCA ; en contraste, les patients dont le syndrome de Tako-tsubo était déclenché par un facteur émotionnel avaient un meilleur pronostic que les patients qui avaient eu un SCA.

Cette étude montre que le syndrome du coeur brisé :

1-d’une façon générale, un pronostic à long terme comparable à celui d’un SCA ;

2- un pronostic favorable, à court et long terme, quand il est déclenché par un facteur émotionnel ;

3- un pronostic particulièrement défavorable quand il est déclenché par une affection neurologique ;

4- une mortalité significativement plus élevée que le SCA,sur le long terme, quand il est déclenché par une activité physique, une affection médicale ou une procédure interventionnelle.

Africiane-santé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here