Tout savoir sur les angines des grands et des petits

Rares avant 3 ans, les angines  sont  fréquentes  surtout entre 5 et 15 ans.  Il s’agit d’une   inflammation aiguë des amygdales. Elle touche les enfants  et les adolescents. Elle est rare avant 18 mois et chez l’adulte. Dans  60 à 90%, elle est d’origine virale. Elle peut être d’origine bactérienne, mais de façon plus rare. La bactérie en cause est alors le streptocoque A.  Même sans traitement, les angines à streptocoque A évoluent vers la guérison en  en 3-4 jours même en l’absence de traitement. Il faut cependant craindre les complications, comme le rhumatisme articulaire aigu, très fréquent en Afrique, la  glomérulonéphrite aiguë. La gravité de ces complications justifie la mise en œuvre d’une antibiothérapie. Pour les autres angines, qui sont d’origine virale,  les antibiotiques sont inutiles.

Quels sont les signes qui font penser à une angine

Une angine se manifeste par  une fièvre, une gêne lors de la déglutition,  et une inflammation de l’oropharynx (gorge rouge). D’autres signes peuvent se voir, particulièrement chez les enfants : douleur au niveau du ventre, éruption  de petits boutons au niveau de la peau,  une toux, un enrouement de la voix, un nez qui coule, une gêne lors  de la respiration) et surtout des ganglions de chaque côté de la gorge.

Les angines sont classées par la médecine selon leur aspect à l’examen direct : angine érythémateuse, la plus fréquente,  angine érythémato-pultacée : les amygdales congestives sont recouvertes de pus, angine vésiculeuse,  le pharynx inflammatoire présente des vésicules, angine ulcéreuse et angine pseudomembraneuse : l’amygdale est ulcérée et recouverte de fausses membranes ce qui doit faire évoquer une complication.

Dans certains pays, les médecins pratiquent un test rapide pour le diagnostic  de l’angine, savoir si elle est d’origine bactérienne ou virale. Ce TDR est recommandé chez tout patient ayant une angine érythémateuse ou érythémato-pultacée. S’il est  positif, confirmant l’étiologie, bactérienne  à streptocoque A,  cela justifie la prescription d’antibiotiques. S’il est négatif,  il n’y a pas lieu de donner un traitement  antibiotique. Seuls les traitements antalgiques et antipyrétiques sont alors utiles. Dans la majorité des pays d’Afrique, ces tests ne sont pas utilisés parce qu’ils coutent cher,  les médecins se fient à d’autres signes  qui penchent en faveur de l’une ou de l’autre des origines de l’angine.

 

Les complications des angines : quels signes doivent nous alerter ?

Les angines peuvent donner des complications, certaines formes d’angine doivent nous mettre la puce à l’oreille et nous obliger à consulter le médecin rapidement :

-Angines rouges (ou érythémateuses)

Elles sont le plus souvent d’origine virale, peuvent inaugurer ou accompagner une maladie infectieuse spécifique : oreillons, grippe, rougeole, rubéole, varicelle, poliomyélite, scarlatine, maladie infectieuse d’origine microbienne. Une fièvre à 40 °C avec vomissements, l’aspect rouge vif du pharynx, des deux amygdales et des bords de la langue, l’absence d’écoulement nasal , sont des signes d’alerte.

- Angines blanches

Sur des   amygdales  rouge vif,  on voit du pus gris jaunâtre, en forme de point ou  en traînées, mince et friable,  qu’on peut facilement détaché.

-  Angines pseudomembraneuses

Au niveau des amygdales on aperçoit de fausses membranes nacrées.

-  Angines ulcéreuses et nécrotiques

Dns ce cas, une amygdale peut être ulcérée  et recouverte d’un filet de sang noir.  L’angine dite « de Vincent »  est l’angine ulcéreuse la plus fréquente. Elle débute insidieusement chez un adolescent ou un adulte jeune à l’état général médiocre (fatigue, surmenage en période d’examen…) . On la reconnait surtout à l’haleine fétide et une fièvre très modérée.

-  Angines vésiculeuses

Une éruption vésiculeuse au niveau des amygdales, caractérise ces angines. L’angine herpétique en est l’exemple, due au « virus herpès simplex ».  le  début est brutal avec  une température à 39-40 °C avec frissons et une douleur intense lors de la déglutition.  Un herpès au niveau des narines ou des

 

Comment traiter toutes les angines ? 

Les angines d’origine virale ne nécessitent pas de traitement. Des traitements symptomatiques visant à améliorer le confort, notamment antalgiques-antipyrétiques sont recommandés. Ni les anti-inflammatoires non stéroïdiens à dose anti-inflammatoire, ni les corticoïdes par voie générale ne sont recommandés.

Pour les angines d’origine bactérienne, le traitement antibiotiques va accélérer la guérison, donc la disparition des symptômes, la contagion auprès de l’entourage, prévenir les complications  dont on a parlé plus haut et également les complications qui surviennent ailleurs qu’au niveau de la sphère ORL, comme le RAA, rhumatisme articulaire aigu, encore fréquent  dans nos pays d’Afrique. Le  choix du traitement par antibiotique au médecin traitement, qui opterait le plus souvent pour des traitements de plus en plus courts avec les nouvelles familles d’antibiotiques. Ce sera :

-Amoxicilline par voie orale à la dose de 50 mg/kg et par jour chez l’enfant et de 2 g/jour chez l’adulte en 2 prises par jour et pour une durée de 6 jours ;

S’il y a allergie, on remplacera  par les céphalosporines de 2ème et 3ème génération par voie orale : cefpodoxime (pour les enfants), céfuroxime  (chez l’adulte) ou encore azithromycine, clarithromycine ou josamycine.

 

Samira Rekik

PARTAGER