La menace d’un avenir sans antibiotiques

 

Selon une étude récente du Lancet Infectious Diseases  l’augmentation de la résistance aux antibiotiques pourrait en effet avoir prochainement des conséquences désastreuses pour les patients subissant une chirurgie ou une chimiothérapie anti-cancéreuse. Les résultats  de cette étude prédisent qu’une réduction de 30% de l’efficacité des antibiotiques administrés à titre préventif avant, pendant, ou après ces procédures peut entraîner plus de 120 000 infections et 6 300 décès liés à des infections chaque année, aux USA.

« Un grand nombre de procédures chirurgicales courantes et la chimiothérapie anticancéreuse deviendront pratiquement impossibles si la question de la résistance aux antibiotiques n’est pas résolue de toute urgence », disent les experts,  « Nous avons besoin de nouvelles stratégies pour la prévention et le contrôle de l’antibiorésistance, aux niveaux national et international ».

Si l’antibiorésistance augmente, de tels scénarios peuvent devenir une réalité, aux USA, en Europe et dans le reste du monde. Un des facteurs qui à l’origine de l’antibiorésistance est la consommation abusive d’antibiotique, particulièrement par automédication,  un problème que connait bien la Tunisie.

antibiotiques, antibiorésistance

Africaine santé-Samira Rekik

PARTAGER