Alerte au « Purple Drank »: le cocktail qui menace nos jeunes

Sa couleur festive est trompeuse : le « purple drank » n’est pas un cocktail inoffensif et ses composés n’ont rien d’habituel. Outre un soda, il associe le plus souvent un sirop à base de codéine et de la prométhazine. Cette potion explosive est recherchée par les adolescents Américains, elle touche actuellement les jeunes Européens et se propagera  à d’autres pays.  la vigilance de tous, particulièrement des parents est plus que nécessaire. Les adolescents qui ingurgitent, ce type de cocktail, s’exposent à des conséquences très graves. « Les symptômes décrits comprennent notamment des troubles de la vigilance (somnolence) et du comportement (agitation syndrome confusionnel ou délirant) ainsi que des crises convulsives généralisées ». L’hospitalisation peut parfois être nécessaire, ainsi que l’administration de neuroleptiques. La moyenne d’âge des patients concernés interpelle également : elle ne dépasse pas 15 ans.

L’engouement pour ce cocktail chez ces populations jeunes s’explique par la disponibilité des produits, qui sont accessibles sans ordonnance (et qui peuvent également se trouver dans les pharmacies familiales).

Parents : ne laissez pas la boite à médicaments familiale à portée de main de vos enfants.

Africaine-santé

PARTAGER