Asthme : le budésonide plus efficace quand il est au associé au formotérol

Chez les adolescents et les adultes présentant un asthme modéré à sévère, l’association budesonide-formoterol est associée à un risque plus faible d’exacerbations d’asthme par rapport au budésonide seul et à un risque équivalent d’événement grave lié à l’asthme incluant décès, intubation ou hospitalisation.

C’est ce que montre une étude parue dans le NEJM dont les auteurs ont étudié la sécurité d’utilisation des β2 agonistes de longue durée en plus des glucocorticoïdes inhalés dans le traitement de l’asthme à la demande de l’agence américaine du médicament.

Pour cela, ils ont effectué une étude multicentrique en double aveugle pendant 26 semaines incluant 11.693 patients âgés de 12 ans et plus, ayant un asthme persistant, prenant un traitement quotidien et ayant eu une à quatre exacerbations d’asthme dans l’année. Ils leur ont administré l’association budésonide–formotérol ou du budésonide seul et ont regardé si l’ajout de formotérol augmentait le risque d’événement grave lié à l’asthme.

Ce type d’événement est survenu chez 43 patients traités par budésonide et formotérol dont deux décès, contre 40 de ceux recevant le budésonide seul, attestant de la non infériorité de l’association. Les auteurs ont calculé par ailleurs que le risque d’exacerbations d’asthme était 16,5% plus faible dans le groupe budésonide–formotérol que dans le groupe budésonide seul.

Africaine santé

PARTAGER