Enfants : Comment les occuper pendant les vacances ?

Bonjour les vacances, adieu les réveils douloureux. Pendant plus de deux mois nos enfants vont pouvoirs se libérer de  la contrainte et des bousculades quotidiennes du rythme scolaire. Mais pour les parents, bonjour les dilemmes : comment les occuper, faut-il les faire travailler pendant les vacances.  Voilà ce que disent les éducateurs.

L’été c’est toute l’ambiance à la maison qui change. Le stress d’arriver en retard à l’école n’étant plus là, on va vivre quelques temps « en paix ». Les enfants pourront faire la grâce matinée et disposer à leur aise du reste de la journée.  Etre en vacances c’est avant tout disposer de temps libre. Les enfants vont utiliser ce temps à jouer, à rêver à imaginer et aussi à perdre leur temps. Les adultes devront l’accepter.

Quant aux parents, les vacances c’est à la fois la joie d’être tous ensemble et la crainte de se laisser déborder par l’énergie un peu trop envahissante de leurs enfants.  Même s’il faut parfois s’armer de patience, les vacances sont une occasion de plus pour se rapprocher de nos chers enfants, qui adorent faire des choses avec nous.

Jouer, un moment à partager en famille

Quand on n’a pas la possibilité d’être tous les jours à la plage, et qu’il fait trop chaud pour sortir se promener, on peut éviter de s’ennuyer même en restant à la maison. Un seul mot d’ordre jouer avec nos enfants, les idées ne manqueront pas, inventer même de nouveaux jeux.  Les enfants adorent particulièrement les jeux de déguisement,  le coloriage, la peinture et toutes les activités manuelles, même (surtout !) si elles sont un peu salissantes. Justement parce que ça donne un sentiment de liberté. L’essentiel est de passer d’agréables moments et de bien rigoler ensemble. Les enfants apprécieront ce bonheur si simple et si précieux. Tout en jouant les enfants peuvent participer aux tâches ménagères, en particulier à la cuisine où ils se sentent valorisés. Pour des moments plus calmes les parents peuvent suggérer les jeux de sociétés aux enfants un peu plus grands, qui seront contents de battre leurs parents au Monopoly. Cela évitera à tous des soirées devant des programmes de télé un peu fades.  On peut aussi se découvrir des dons de conteur et faire profiter nos enfants des merveilleuses histoires que nous ont racontées nos grand-mères et nos vielles tantes.

N’oubliez pas qu’un enfant qui ne joue pas c’est un adulte qui ne lit pas. Autre chose, de grâce, diminuez les heures passées devant l’ordinateur.

Pendant les vacances, certains parents comptent sur cette période pour un rattrapage scolaire d’autres pour prendre de l’avance. Qu’en pensent les spécialistes. Il y a les pour, les contre et les mitigés.

Pour le travail pendant les vacances

Certains trouvent que deux mois de vacances c’est à la fois trop long et suffisant pour tout  oublier ! Ils conseillent l’entretien des connaissances. Réciter les tables de multiplication tout en jouant ou pourquoi pas faire une dictée de temps en temps. L’essentiel est de maintenir les enfants dans le rythme scolaire. C’est un peu de l’échauffement. Tous les moyens sont bons, dans ce cas. On parle d’apprendre dans la gaieté, en famille, de permettre aux parents de transmettre leurs connaissances en partageant du temps avec leurs enfants. La révision doit se faire dans la bonne humeur.

Il est donc important de stimuler les acquis, de maintenir les neurones sous tension. Le temps de travail sera bien réparti sur toute la durée des vacances. L’idéal, assurent les « pro devoirs scolaires », c’est un mois de repos total, juillet, par exemple et un mois d’août au cours duquel l’enfant révisera ce qui a été appris le long de l’année. Une heure par jour suffit largement.

Les révisions pendant les vacances, permettent aux enfants angoissés de reprendre confiance en eux, de façon régulière. L’élève ayant eu quelques difficultés pendant l’année scolaire se sentira mieux armé face à la nouvelle année scolaire.

Une semaine avant la rentrée, il faut se remettre dans le rythme scolaire, pour que ces longues vacances ne fassent pas  perdre leurs repères aux enfants. Les devoirs de vacances sont aussi un lien nécessaire entre deux années scolaires. Ils ont deux autres atouts de taille: ils permettent aux parents de voir quel est le niveau de leur enfant et ils les impliquent dans leur apprentissage. Ce qui renforce la relation parent-enfant.

Contre le travail pendant les vacances

Les spécialistes qui sont contre le travail pendant les vacances, argumenteront que les vacances doivent rester synonyme de repos. Un repos bien mérité et, surtout, un temps nécessaire dans le processus d’apprentissage de l’enfant. « Il ne faut pas le mettre constamment sous pression, c’est contreproductif. Après une phase d’apprentissage, l’enfant a besoin d’une phase de repos pour assimiler les notions vues en classe. Les vacances sont une période de stabilisation qui permet à terme de vérifier les acquis. Sans ce repos, l’élève ne va répondre que par réflexe et par habitude ».

Beaucoup de parents font travailler leurs enfants pendant les vacances non pas pour les faire réviser  mais pour leur faire prendre de l’avance sur le programme de l’année. L’enfant n’est pas toujours d’accord mais a-t-il son mot à dire. Il a plutôt  envie, et c’est bien normal, de s’amuser.

Le repos est très important pour les acquisitions, les vacances portent conseil. L’élève qui ne réussit pas pendant l’année accumulera encore plus de stress en éprouvant des difficultés avec ses devoirs de vacances, stress qui se répercutera au début de l’année suivante. Faire travailler les enfants contre leur gré, ne réussira qu’à les braquer  davantage contre l’école et leurs parents. Car c’est souvent vécu comme une frustration, voire une punition.

Pour les « anti devoirs des vacances », Il existe diverses manières de doper l’intellect de l’enfant. La lecture en est le meilleur exemple. Il s’agit de choisir les livres que les enfants ont envie de lire.

Certaines activités extrascolaires sont aussi importantes pour l’estime de soi, la culture générale et l’épanouissement de l’enfant

Il est inutile de rajouter encore du travail à des enfants qui en sont bien souvent déjà surchargés pendant toute l’année.

Si on veut conclure et rapprocher les deux points de vue, disons que les vacances sont un temps de repos et d’éveil nécessaire à chaque enfant.

Dr Samira Rekik

PARTAGER