Gonarthrose : la vitamine D est sans effet

La vitamine D ne serait d’aucun secours pour soulager la douleur ou la fonctionnalité du genou chez des patients souffrant de gonarthrose. C’est ce que montre une étude parue dans le Jama qui indique qu’une supplémentation en 25 OH-vitamine D est inutile dans cette indication.

 

Chez les patients souffrant de gonarthrose symptomatique, une supplémentation en vitamine D (25 OH-vitamine D) n’apporte pas de bénéfice par rapport au placebo. Ni le volume du cartilage, ni l’indice de WOMAC évaluant la douleur ne sont améliorés après deux ans.

C’est ce que révèle une étude multicentrique randomisée versus placebo menée en Australie et en Tasmanie. Les chercheurs ont voulu explorer cette dimension alors que plusieurs travaux suggéraient un bénéfice d’une supplémentation en vitamine D chez ces personnes.

Pour le vérifier, ils ont recruté plus de 400 patients atteints de gonarthrose symptomatique âgés en moyenne de 63 ans avec autant d’hommes que de femmes. La moitié d’entre eux a reçu un traitement mensuel de vitamine D3 par voie orale (50 000 IU) et l’autre moitié un placebo pendant deux ans.

Le taux de vitamine D a significativement augmenté dans le groupe traité par rapport au groupe placebo (40.6 nmol/L versus 6.7 nmol/L) mais le volume cartilagineux tibial évalué par IRM était réduit dans les deux groupes au terme des deux ans (−3.4% dans le groupe vitamine D vs −4.2% dans le groupe placebo) et l’indice de WOMAC n’était pas amélioré (−49.9 dans le groupe vitamine D vs −35.1 dans le groupe placebo). Pas d’amélioration non plus concernant les lésions cartilagineuses ou la moelle osseuse tibiofémorales.

Pour les auteurs, ces résultats sont tout à fait en défaveur d’une supplémentation chez les patients.

D’après http://www.orlscoop.net/

Africaine-santé

PARTAGER