Journée mondiale de l’arthrite : Un Forum des rhumatismes à Tunis

A l’occasion de la journée mondiale de l’arthrite, qui est célébrée chaque année le 12 octobre, la société tunisienne des rhumatisants, ATR, a organisé dimanche 11 octobre, à la Cité des sciences à Tunis, un Forum des Rhumatismes destiné au grand public et particulièrement aux malades.

Dans une ambiance très festive, on a vu la participation de beaucoup de personnes, des malades, des familles de malade, des citoyens, venus tous chercher conseil, s’informer sur les nouveautés thérapeutiques, sur la maladie rhumatismale elle-même etc.  Dans un esprit de journée porte ouverte, les présents ont pu s’informer sur plusieurs  aspects de la maladie en parcourant  les différents stands : Nutrition, activité sportive, ergothérapie, traitement, rhumatisme et grossesse, aspect  socio-psychologique.

La polyarthrite rhumatoïde : une maladie handicapante de la femme jeune

Cette Journée de sensibilisation, a particulièrement visé  la Polyarthrite rhumatoïde, maladie rhumatismale inflammatoire la plus fréquente, avec une prévalence de 5/1000, en Tunisie et dans le monde. Elle touche plus les femmes que les hommes, dans un rapport de 3/1, surtout des femmes jeunes de 30 à 50 ans.

Il s’agit d’une maladie handicapante, qui associe aux douleurs,  au niveau des articulations touchées, une raideur et un gonflement. Par la suite s’installent  des déformations avec handicap.  La P.R est une maladie peu connue, car elle est souvent diagnostiquée trop tard, le malade ayant consulté partout avant d’arriver en rhumatologie. Prise en charge précocement, cette pathologie répond très bien au traitement  spécifique et les résultats obtenus, après traitement, sont très bons. D’où l’intérêt d’organiser ce genre de manifestation.

L’Association Tunisienne des Rhumatisants

Créée en 2002, l’ATR est une association destinée aux patients. Elle est gérée par un groupe de patients de rhumatologues et de kinésithérapeutes. L’objectif de l’association est de faire de la sensibilisation et de l’éducation thérapeutique.

L’ATR est très active,  elle organise en moyenne huit  rencontres par an, toutes destinées aux patients, toujours avec le même souci, celui de l’éducation thérapeutique et  de la sensibilisation à la maladie rhumatismale. «  Nous faisons des actions sur terrain, pour nous rapprocher davantage des citoyens, nous avons tenu  un stand dans une grande surface,  nous nous déplaçons à l’intérieur du pays, nous avons une antenne à Bizerte et une autre à Nabeul. Chaque fois que nous organisons un évènement à Tunis, nous le dupliquons dans ces villes » nous a dit le Dr Rim Hajri présidente d l’ATR.  La maladie rhumatismale  mériterait   plus d’attention de la part de l’assurance maladie et c’est  aux malades de porter leur voix afin de bénéficier d’une meilleure prise en charge.  A terme, l’association tunisienne des rhumatisants, devrait revenir uniquement aux malades, c’est à eux de la gérer entièrement et de défendre leurs intérêts  pour un meilleur accès aux nouveautés thérapeutiques, à la prise en charge médico-sociale, ajoute-t-elle.

 

Samira Rekik

PARTAGER