Ketum et soleil : Comment éviter les risques graves

En période estivale l’utilisation du kétoprofène topique (Kétum® et ses génériques) est susceptible de provoquer des réactions de photosensibilité, dont certaines pouvant être graves et nécessiter une hospitalisation.

Il est recommandé aux professionnels de santé de rappeler aux patients les mesures visant à réduire le risque de photosensibilité lors de l’utilisation de gels de kétoprofène :

Ne pas exposer les zones traitées au soleil, même en cas de soleil voilé, ou aux UVA en solarium pendant toute la durée du traitement et deux semaines après son arrêt ;

Protéger les zones traitées du soleil par le port d’un vêtement ;

Procéder à un lavage soigneux et prolongé des mains après chaque utilisation du gel ;

Ne pas appliquer les gels de kétoprofène sous pansement occlusif ;

Arrêter immédiatement le traitement en cas d’apparition d’une réaction cutanée.

Les prescripteurs doivent strictement respecter les contre-indications lorsqu’ils prescrivent un médicament topique contenant du kétoprofène.

Africaine Santé

PARTAGER