Médecins: faut-il donner son numéro de portable aux patients?

Téléphone portable et  patient : quelles sont les interprétations de la loi ? Quels sont les conseils pratiques face à cette situation ?

Le site médical en ligne Univadis.fr  répond à la question, selon la réglementation française,  que se posent de plus en plus les médecins: Le médecin doit-il donner son téléphone portable à son patient ?

  1. A) Ce que dit la loi :

Hors hypothèse de participation à la permanence des soins (de type gardes et astreintes), le médecin n’a pas l’obligation d’être joignable en dehors des périodes de présence au cabinet durant les heures d’ouverture du cabinet qui doivent être indiquées dans la salle d’attente et sur le message d’absence du répondeur (voir la question : « Comment prévenir les patients de l’absence du médecin ? »).

Néanmoins, et même si cela n’est pas obligatoire, le médecin peut, afin d’améliorer la continuité des soins, donner un numéro de téléphone portable à ses patients. Ce faisant, le médecin se crée des obligations qui impliquent des mesures de prudence.

 

  1. B) Conseils pratiques :

Disposer, si possible, d’un numéro et d’un téléphone dédiés.

Sélectionner les patients à qui sera donné le numéro.

Déterminer avec les patients les périodes et motifs d’appel.

Laisser la possibilité de déposer un message et y répondre si nécessaire.

Noter si nécessaire le contenu de l’appel en vue de le reporter dans le dossier médical.

Interdire, sauf exceptions réservées à des cas particuliers, l’envoi de SMS trop imprécis et ne permettant  pas de vérifier l’identité de l’émetteur.

Africaine-santé

PARTAGER