Paracétamol et complications sévères: attention à la dose

Une revue systématique de la littérature a permis de retenir des  études observationnelles des complications dans la population adulte du paracétamol utilisé à doses antalgiques (mortalité, complications cardio-vasculaires, digestives).

Comparant l’utilisation ou non de paracétamol sur la mortalité, une étude rapportait une réponse liée à la dose avec une augmentation de la mortalité de 0,95 à 1,63. Les évènements cardio-vasculaires (infarctus du myocarde et AVC non fatals, coronaropathie ou AVC mortels) sont également liés à la dose dans 4 études avec dans une étude une augmentation du risque d’effets secondaires cardio-vasculaires de 1,19 à 1,68.

Une étude s’est intéressée aux complications digestives avec là encore un effet lié à la dose et une augmentation de complications digestives et de saignements de 1,11 à 1,49. Quatre études se sont intéressées aux effets rénaux, dans 3 il y avait un lien avec la dose et dans une étude il y avait une augmentation du risque de diminution d’au moins 30% de la filtration glomérulaire de 1,40 à 2,19.

Les articles concernant la toxicité du paracétamol (qui inhibe les prostaglandines) que l’on considérait comme dépourvu de toxicité se sont multipliés. La toxicité liée à la dose est  vraisemblable.

Africaine-santé

PARTAGER