Un pêcher contre la douleur

Le neurobiologiste Michel de Waard, directeur de recherche à l’Inserm au Grenoble Institut des neurosciences, raconte, dans une vidéo publiée dans le site de l’ Inserm, l’étonnante histoire d’une molécule synthétique anti-douleur, le Tramadol, dont on a trouvé après coup son équivalent naturel dans les racines d’un pêcher africain utilisées au Cameroun pour le traitement de la douleur et de l’épilepsie. Ou quand la chimie moderne rejoint sans le savoir la pharmacopée traditionnelle !

Africaine-santé

PARTAGER