2ème Forum International de la Santé Numérique

En présence d’un parterre de professionnels  venus d’Afrique, d’Europe et d’Asie et appartenant aux secteurs de la santé, des assurances et du numérique,  la 2ème Session du Forum International de la Santé Numérique prit fin, au terme d’un marathon de 3 jours où se sont succédés des conférences et échanges d’expériences, sur les applications du numérique pour l’amélioration de la santé des citoyens.

Le Forum, intitulé « La santé numérique pour un meilleur accès au soins » est organisé, du 2 au 4 février 2017 par le Forum International de Réalités, conjointement avec la Société Tunisienne de Télémédecine et le Forum International de la Santé Numérique. Cette rencontre se veut une escale annuelle, un bilan   de la stratégie et des réglementations appliquées à la santé. La session 2017 a largement débattu  des  enjeux socioéconomiques majeurs de la santé numérique et leur retombées sur la santé des citoyens. Il convient de noter que notre pays ne peut se permettre de rater cette révolution qui représente un saut tant qualitatif que quantitatif en vue d’instaurer des services de santé  centrés sur les besoins réels du citoyen.

Des discussions passionnées et engagées, ont suivi les nombreuses présentations, notamment celles prononcées respectivement par Samira MARII, ministre de la Santé, à l’ouverture du Forum et Mohammed Anouar  MAAROUF, ministre des Technologies de la Communication, à sa clôture.

Les recommandations formulées par le forum visent notamment à :

  • Accélérer la création d’un « organisme national du numérique » qui aura pour mission d’implémenter la stratégie numérique et, promouvoir le numérique à tous les niveaux et dans tous les secteurs, en jouant notamment le rôle de courroie de transmission entre les différents acteurs concernés,
  • Créer une Direction au sein du ministère de la Santé, dans le but d’asseoir et d’accompagner la mise en place et l’implémentation de la stratégie nationale de santé numérique,
  • Activer le développement et la mise en circulation de la carte vitale par la CNAM,
  • Unifier les nombreux outils d’identification en gestation, en l’occurrence, la carte vitale, la carte biométrique, la carte d’identité…

La séance de clôture a été une occasion pour annoncer  la création d’un Réseau de Télémédecine, pour l’Afrique du Nord et l’Afrique Sub-saharienne, un mécanisme qui aura pour mandat de développer et de promouvoir la coopération Sud/Sud en santé numérique. Aussi, et pour encourager les jeunes à s’investir davantage dans la créativité et l’innovation numérique, les Prix de « Réalités » et de la « Société Tunisienne de Télémédecine et e-santé » du  meilleur projet en santé numérique, ont été décernés à des développeurs de projets. Le  1er prix au   Dr   Kirmene  Marzouki, Docteur en informatique, concepteur du projet «Une application mobile pour  simplifier l’accès aux soins »  le 2ème prix , à Médecin commandant Faida Ajili, professeur agrégée en médecine interne et Présidente du comité DPC à l’hôpital militaire de Tunis,  réalisatrice du projet « Une formation complète et continue pour le personnel de santé »

Africaine-santé

PARTAGER