Hatem BEN SALEM :travaille sur l’hôpital de demain en relation avec l’internet des objets

Un constat : notre pays manque de vision. De plus nos politiques sont des politiques de sauvetage en raison de notre échec en matière d’approche en développement. En la matière, nous n’avons jamais fixé de cadre d’évolution et nous ne disposons d’aucune stratégie. L’on se contente en fait de parer au plus pressé, de boucher les trous et jouer aux pompiers !

A l’Institut Tunisien des Etudes Stratégiques on réunit des experts de plusieurs disciplines pour travailler sur une vision de ce que devra être la Tunisie dans dix ans. Des secteurs comme celui de la santé, sont à la fois, prometteurs et porteurs. Ils sont prometteurs en raison de la qualité de nos ressources humaines et porteurs, parce que dans ce secteur en particulier, il y a une grande innovation qui cible la personne humaine, sa santé et son bien-être. Innover est la clef pour l’avenir du pays et pour sa jeunesse.

L’Institut Tunisien des Etudes Stratégiques travaille sur l’hôpital de demain en relation avec l’internet des objets. En effet, l’institut a mis en place une task force qui travaille sur la santé numérique compte tenu de deux impératifs :

1 / en ce XXIème siècle, et par rapport au seuil numérique, l’humanité sera partagée entre celle qui sera en deçà et celle qui sera au-delà de ce seuil.

2 /  dans le secteur de la santé, l’innovation est non seulement possible, mais surtout sera importante en raison de la révolution numérique.

PARTAGER