Les Oméga-3 : Pourquoi sont-ils indispensables à notre organisme ?

Les Oméga 3 font partie de la famille des acides gras. Le mot « acides gras » contient le mot « gras » et les graisses ont généralement la réputation d’être néfastes pour la santé.

En ce qui concerne les Oméga 3, cette affirmation mérite une exception, parce que les Oméga 3 appartiennent à la famille des acides gras essentiels. En d’autres termes, ils sont l’un des deux types d’acides gras indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, au même titre que les vitamines et les minéraux.

Notre organisme ne sait pas les synthétiser, d’où l’appellation acides gras essentiels. Ils doivent donc être fournis en quantité suffisante par l’alimentation. Or ils sont trop rarement présents dans nos assiettes !

De récentes études scientifiques ont montré qu’un apport suffisant en Oméga 3 a des effets bénéfiques sur notre santé.

Les scientifiques furent rarement aussi unanimes: un apport suffisant en Oméga 3 est indispensable pour la santé, et ce pour les jeunes et les moins jeunes !

Nous devrions même consommer davantage d’Oméga 3 dans notre alimentation quotidienne occidentale.

Leurs vertus

Les OMEGA-3 font l’objet de nombreuses études tant biologiques que cliniques depuis plus de dix ans. Aujourd’hui, leur efficacité est prouvée dans les domaines suivants aussi bien en tant que traitement préventif que curatif.

Contre les maladies cardio-vasculaires : le principal mode d’action des OMEGA-3 est de diminuer dans le sang le taux de  » mauvais cholestérol  » tout en augmentant celui du  » bon cholestérol  » ; de plus, ils jouent un rôle important dans la stabilisation de la membrane des cellules cardiaques ainsi que dans les mécanismes de coagulation du sang. Ainsi, il n’existe pas aujourd’hui de médicament consacré à la prévention des maladies cardiovasculaires dont les résultats soient meilleurs. Dans le domaine curatif, une dose quotidienne d’un gramme abaisse de 30% le taux de mortalité par maladie cardiovasculaire chez des patients qui ont fait un infarctus. En outre, par leur action sur la fluidité des membranes, ils contribuent à diminuer l’hypertension artérielle ainsi que le risque d’artériosclérose et de thrombose.

Grâce à leur effet sur les cellules cardiaques, les OMEGA-3 font diminuer les troubles du rythme cardiaque et le risque d’arrêt cardiaque

Dans le développement du cerveau pendant les trois derniers mois de la vie du fœtus et les trois premiers de celle du nourrisson, la présence d’OMEGA-3 dans le cerveau augment de 3 à 5 fois. En effet, en renforçant la fluidité et la souplesse des membranes cellulaires du cerveau notamment, ils assurent une amélioration des performances cognitives. Ainsi, une consommation renforcée d’OMEGA-3 permettrait de diminuer le risque de développement de la maladie d’Alzheimer. On retrouve les effets bénéfiques des oméga3 dans les  troubles de l’attention car ils améliorent les performances des neurones, et réduisent en particulier les problèmes de dysléxie.

Contre les troubles de la vision  un apport en OMEGA-3 réduit la dégénérescence des cellules de la rétine liée à l’âge et donc le risque de cécité.

Contre les cancers  plusieurs études en cours tendraient à prouver que les OMEGA-3 sont associés à une réduction de certains cancers, notamment de la prostate et du côlon

Contre l’arthrite en contrôlant les réactions d’inflammation, les OMEGA-3 sont associés à une réduction important des symptômes de l’arthrite

Contre les problèmes de peau  un apport accru en OMEGA-3 permettrait de contrôler les problèmes liés à certaines pathologies dermatologiques telles que le psoriasis .

Contre le diabète chez les diabétiques non dépendants à l’insuline l’apport d’OMEGA-3 fait baisser de 30 à 50% le taux de triglycérides.

Contre la dépression plusieurs études sont actuellement menées sur les effets des OMEGA-3 dans l’amélioration des symptômes liés au stress, à l’anxiété, à la dépression et aux troubles du caractère

Ou les trouver ?

L’apport en OMEGA-3 par la nourriture est nettement insuffisant, surtout que nos habitudes alimentaires ne sont pas adaptées à des produits qui comportent de grandes quantités de ces acides. Il est donc nécessaire de renforcer cet apport par une alimentation riche en oméga3

Notre besoin quotidien est au minimum de 1 g à 2 g

Il faut néanmoins être vigilant sur la composition des produits enrichis en oméga 3 proposés. Il est important que le produit contienne également des vitamines E et C de manière à éviter l’oxydation des OMEGA 3 à l’intérieur de l’organisme.

Dans l’alimentation quotidienne on peut trouver les oméga3 dans les produits suivants :

Dans les huiles(huile de lin huile de chanvre huile de noix, de colza, de germes de blé, de soja, d’olive), dans les fruits secs( noix, cacahuètes, noix de pécan), dans les légumineuses(fèves de soja, graines de sésame, petits pois secs), les céréales(germes de blé, orge), dans les légumes (épinards), dans les poissons( harengs, maquereau, sardines, saumon, thon, soles, crevettes, moules, écrevisses).

Dr Samira Rekik

   

PARTAGER