Un médicament pour un autre : comment éviter les confusions de noms ?

0
77

Les erreurs de délivrance présentent de nombreux risques. Dispenser un produit qui n’est pas celui requis est d’abord inutile puisqu’il ne soigne pas le patient, mais peut aussi être dangereux, en associant de potentiels effets indésirables. Par exemple, confondre « Previscan® »* avec « Preservision® »* entraîne les évidents problèmes liés aux anti coagulants, ou la « lévofloxacine » avec le « lévétiracétam » entraîne des risques d’infection non traitée pouvant s’aggraver dans un cas, et des risques d’épilepsie non contrôlée dans l’autre.

Stockage et dispensation, les moments clés pour éviter les confusions

L’étape du stockage est primordiale. Chaque pharmacien choisit un mode de stockage permettant de limiter les risques d’erreurs (par exemple, ranger les spécialités de référence et génériques ensemble, mettre des alertes sur les médicaments à risque de confusion…).

Autre phase de vigilance : la dispensation

Appréhendez bien l’objet de la requête du patient ; en cas de prescriOr les erreurs de délivrance présentent de nombreux risques. Dispenser un produit qui n’est pas celui requis est d’abord inutile puisqu’il ne soigne pas le patient, mais peut aussi être dangereux, en associant de potentiels effets indésirables. Par exemple, confondre « Previscan® »* avec « Preservision® »* entraîne les évidents problèmes liés aux anti coagulants, ou la « lévofloxacine » avec le « lévétiracétam » entraîne des risques d’infection non traitée pouvant s’aggraver dans un cas, et des risques d’épilepsie non contrôlée dans l’autre.
Stockage et dispensation, les moments clés pour éviter les confusions
L’étape du stockage est primordiale. Chaque pharmacien choisit un mode de stockage permettant de limiter les risques d’erreurs (par exemple, ranger les spécialités de référence et génériques ensemble, mettre des alertes sur les médicaments à risque de confusion…).
Autre phase de vigilance : la dispensation.
Appréhendez bien l’objet de la requête du patient ; en cas de prescription, analysez l’ordonnance, interrogez le patient en cas d’incohérence, appelez le médecin en cas de nécessité ou d’ordonnance illisible. Enfin, vérifiez que les produits de santé sortis du stock correspondent bien à ceux requis avant leur délivrance.
ption, analysez l’ordonnance, interrogez le patient en cas d’incohérence, appelez le médecin en cas de nécessité ou d’ordonnance illisible. Enfin, vérifiez que les produits de santé sortis du stock correspondent bien à ceux requis avant leur délivrance.

Source : ANSM-Africaine Santé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here