Mon enfant tousse, je veux savoir pourquoi

La toux chez l’enfant inquiète les parents et cela à juste titre, car si elle peut être juste un réflexe à un élément déclencheur, elle peut également orienter vers une pathologie infectieuse nécessitant une prise en charge spécialisée. Quand on parle de toux, il est important de connaitre ses caractéristiques :

– sa durée :

  • aiguë : contemporaine des infections, quelques jours au maximum
  • chronique : plus de trois semaines en continue

– Son caractère :

  • sèche, irritative, non productive (ne s’accompagne pas de crachats)
  • grasse, productive s’accompagnant de crachats ou vomissements

– Son horaire :

  • prédominance le jour
  • prédominance la nuit (début de nuit, milieu, fin de nuit)

– Son caractère déclenchant

  • après une rhinite
  • au fou rire, ou à l’effort
  • après contact avec un allergène (animal, pollen …)
  • dans certaines circonstances climatiques (froid, humidité, vent)
  • en position couchée (sieste, début de nuit)

Il faut également se poser des questions sur « le tousseur » et son environnement :a-t-il fait une bronchiolite, de l’eczéma, de l’asthme, etc. Vit-il dans un milieu de tabagisme passif ?

Quand on connait toutes ses caractéristiques, on peut classer la toux selon ses causes :

 

Les principales causes de toux aiguë chez l’enfant

-Infection O.R.L (rhinite virale, rhino-pharyngite, rhino-sinusite)

-Laryngite, bronchiolite et bronchite

-Pneumopathie

 

Les principales causes de toux chronique chez l’enfant

-Sinusite

-Reflux gastro-oesophagien

-Asthme et allergies respiratoires

-Tabagisme passif

-Corps étranger bronchique

-Coqueluche.

 

Les causes de la toux en fonction de l’âge

                 La toux avant l’âge d’un an

  • Infections néonatales
  • Infection pulmonaire à Chlamydia trachomatis
  • Anomalies des arcs aortiques( gros vaisseaux du coeur)
  • Fistules oeso-trachéales isolées
  • Kyste au niveau des bronches
  • Troubles de la déglutition
  • Mucoviscidose
  • Reflux gastro-oesophagien
  • Tabagisme passif

 

        La toux entre 1 et 5 ans

  • Infections ORL et/ou bronchiques récidivantes
  • Bronchiolites
  • Coqueluche
  • Sinusites
  • Hypertrophies adénoidiennes et adénoidites (L’adénoïdite est une inflammation des adénoïdes. Les adénoïdes sont des masses de tissus lymphatiques qui aident le corps à lutter contre l’infection. Les adénoïdes se trouvent dans le pharynx (la gorge), juste en arrière du nez. Avec les amygdales, les adénoïdes constituent la première ligne de défense dans la gorge)
  • Syndromes immuno-déficitaires
  • Malformations bronchopulmonaires
  • Séquelles d’atrésie oesophagienne
  • Allergies respiratoires
  • Asthme du nourrisson (et équivalents)
  • Reflux gastro-oesophagien
  • Corps étrangers respiratoires
  • Tabagisme passif

La toux après 5 ans

  • Sinusites maxillaires aiguës, subaiguës ou chroniques
  • Infections respiratoires aiguës basses
  • Dilatations des bronches
  • Tumeurs du médiastin
  • Malformations bronchopulmonaires
  • Allergies respiratoires
  • Reflux gastro-oesophagien
  • Toux « équivalent d’asthme »
  • « Toux nerveuse » et dyskinésie laryngée épisodique

 

Comment faire le lien entre la toux et sa cause ?

Après une bronchiolite aiguë

Toux sèche au début, parfois en quintes, pouvant gêner l’alimentation, s’associe le plus souvent à une dyspnée. Elle devient productive en cours d’évolution, elle diminue au repos et augmente à l’effort

 

La toux de la coqueluche

Survient dès le début de la maladie, elle est caractéristique par l’existence de quintes peu productives, avec reprise inspiratoire et bruit caractéristique (chant du coq). Elle est rare de nos jours, mais peut être grave, provoquant une syncope et entraîner une apnée chez le nourrisson. Elle prédomine la nuit, s’accompagne de tâches rouges au niveau du cou, et de vomissements. Elle peut durer plus de 3 semaines

La toux du reflux gastro-oesophagien

Elle survient après aspiration de petites particules, microscopiques provenant du contenu de  l’estomac. Elle prédomine la nuit (dès le coucher) et en dès que l’enfant est en position allongée.

 

La toux de l’asthmatique

Elle peut représenter le signe principal de la maladie (toux “ équivalent asthmatique ”). Elle survient par  quintes, surtout la nuit. Elle augmente à l’effort, au rire, et peut s’accompagner de vomissements chez le petit enfant. Elle est calmée par les bronchodilatateurs et les corticoïdes. On peut entendre des « sibilances », petits sifflements respiratoires. Lors de la crise dyspnéique elle est d’abord sèche en quintes, puis devient grasse en fin  de crise.

 

La toux des corps étrangers des voies respiratoires

Elle  débute de façon brutale, sans facteur infectieux évident.  Variable dans le temps, souvent en quintes, souvent explosive et invalidante, et s’accompagne souvent d’un bruit respiratoire très fort, quand entend facilement et qui est  évocateur de la présence d’un corps étranger.

 

La toux psychogène

Elle prédomine le jour et disparaît la nuit, elle s’exagère en présence des parents ou d’un tiers, elle résiste à tout type de traitement. On la voit surtout chez le grand enfant.

 

                Les traitements de la toux

Le meilleur traitement de la toux est celui de sa cause. Il est essentiel de respecter une toux productive, en particulier chez le petit enfant, car elle permet l’évacuation des sécrétions.

L’utilisation des médicaments antitussifs est limitée aux toux irritatives, non productives, qui fatiguent l’enfant ou perturbent son sommeil.

Beaucoup d’antitussifs sont contre-indiqués chez l’enfant de moins de trente mois. De nombreux sirops antitussifs contiennent des dérivés « terpéniques »   de « l’éthanol, de la phénothiazine et des sulfites» qui peuvent être à l’origine  de mort subite chez l’enfant de moins de 1 an, et d’allergie. L’indication de ces médications est donc limitée à des cas particuliers. Le traitement doit être de courte durée et prescrit par un médecin.

Africaine-santé

PARTAGER