Je travaille ma communication !

La communication interpersonnelle devient de plus en plus importante, surtout quand on est à la recherche d’un emploi, ou d’une promotion, ou d’une quelconque évolution dans sa carrière. Comment s’y prendre ?

 

Le sourire, le premier vecteur de communication

Le visage et ses expressions sont votre premier vecteur de communication avec les autres. Vient ensuite le corps tout entier, et on parle effectivement d’un langage du corps. Le sourire est à lui seul un des vecteurs de communication les plus puissants. Vous pouvez transmettre tellement de positivité et de bonne humeur seulement avec un grand sourire ! Et tous les chefs d’entreprise le savent, ils recrutent aussi en fonction de ce critère. Car le sourire c’est une personne positive, épanouie et qui s’aime suffisamment pour aimer la vie, aimer les autres, aimer son travail, etc. Que des bonnes choses ! Le sourire est donc résolument l’atout communication, voire séduction, le plus puissant qui soit.

 

La communication non verbale

Il faut savoir que près de 97% de toute communication est d’ordre non verbal. C’est à dire que cela ne passe pas par les mots que vous dites, mais plutôt par les gestes que vous faites, votre posture, les traits de votre visage, le champ sémantique que vous utilisez quand vous parler, etc. Les émotions jouent donc un rôle capital dans toute communication, elles pilotent le volet non verbal. Voilà donc votre deuxième atout communication : savoir gérer vos émotions. Mais avant cela, faut-il les connaître ? Eh oui, plongez donc en vous-même, au fond de vous-même, pour connaître les émotions qui ont guidé tel choix l’autre jour, tel discours ou tel réaction l’autre fois, etc. L’intelligence émotionnelle désigne simplement la capacité de connaître, ensuite de maîtriser ses propres émotions. Vous pourrez ainsi être beaucoup plus à l’aise en public, beaucoup plus confiant quand vous prendrez la parole et beaucoup plus convaincant quand vous parlez.

Enfin, rappelez-vous que pour communiquer vraiment avec quelqu’un vous devez être en phase avec vous-même, autant dire avec vos émotions. Des exercices mentaux assez simples peuvent vous aider en cela, il suffit de visualiser mentalement la scène qui aura lieu, et de rêver activement au déroulement de l’activité ou de l’épreuve que vous allez vivre. Vous serez ainsi en train de travailler sur vos émotions, un peu comme un sportif qui travaille sur ses muscles !

Sondes Ben Khalifa Africaine-santé

PARTAGER