Comment calculer son risque cardiovasculaire ?

Dès l’âge de  40 ans il est recommandé  de s’interroger sur un éventuel risque d’avoir une maladie cardiovasculaire. Pour cela, il existe un moyen de calculer ce risque.

Le risque cardio-vasculaire est la probabilité de survenue chez une personne d’un événement cardio-vasculaire majeur (infarctus du myocarde, infarctus cérébral, décès cardiovasculaire) sur une période donnée allant de 5 ans, à 10 ans, pour les individus en bonne santé, qui n’ont pas d’hypertension artérielle, pas  de taux élevé de cholestérol, pas de diabète et pas de problème rénal.

Le risque cardio-vasculaire est divisé en 4 niveaux de risque (faible, modéré, élevé, très élevé. Haute Autorité de Santé France).

 

Niveau de risque cardio-vasculaire

Faible SCORE < 1 %
Modéré 1 % ≤ SCORE < 5 %
Diabète de type 1 ou 2 < 40 ans sans facteur de RCV ni atteinte d’organe cible
Élevé 5 % ≤ SCORE < 10 %
Diabète de type 1 ou 2 :

< 40 ans : avec au moins un facteur de RCV ou atteinte d’organe cible

≥ 40 ans sans facteur de RCV ni atteinte d’organe cible

Patient ayant une insuffisance rénale chronique modérée
TA ≥ 180/110 mmHg
LDL-C > 3,1 g/L (ex. : hypercholestérolémie familiale)
Très élevé SCORE ≥ 10 %
Diabète de type 1 ou 2 ≥ 40 ans avec au moins un facteur de RCV ou atteinte d’organe cible
Patient ayant une insuffisance rénale chronique sévère
Maladie cardio-vasculaire documentée

 

Africaine-santé

PARTAGER