Comment prévenir les engelures ?


Les engelures ce sont des doigts boudinés, violacés  écorchés , chaque hiver.  Ce  n’est pas  très esthétique,  mais c’est surtout douloureux. Ce n’est pas une maladie grave et ce n’est pas une fatalité. En fait il s’agit tout simplement d’une hypersensibilité au froid. Le traitement est avant tout préventif.

Déclenchées par l’exposition au froid  et  à l’humidité,  les engelures apparaissent  aussi bien  au niveau des doigts que des orteils, des talons, du nez et même des oreilles.  La peau est le siège d’un œdème inflammatoire,  elle devient luisante, érythémateuse, violine.  Quand l’inflammation  est  très importante, on voit des bulles  qui apparaissent sur l’engelure. Celles-ci finissent   par éclater et laisser place à des érosions.  Au niveau des pieds,  c’est l’orteil tout entier qui est boursouflé et violacé, particulièrement  s’il est exposé à des frottements avec les chaussures.

Les engelures c’est également un prurit intense, qui « gratte »,  particulièrement lors  des passages du froid au chaud.   Le grattage  répété peut donner des surinfections et compliquer l’engelure.

Sans  facteurs aggravants l’engelure, guérit en deux à trois semaines, en laissant quelques  traces brunâtres.

Qui fait des engelures ?

Comme nous l’avons  évoqué, les engelures se voient  pendant  la saison froide, à la fin de l’automne et surtout en hiver, chez des personnes  allergiques au froid. Ce dernier provoque une vasoconstriction  prolongée des vaisseaux, c’est-à-dire que le calibre des petits capillaires se rétrécit , laissant passer difficilement le sang, lui-même transporteur d’oxygène. Dans ces conditions, la peau finit par s’asphyxier  et on observe  ces lésions cutanées.

Les personnes qui  sont plus sujettes  aux engelures, sont en général des femmes jeunes, très minces, voire maigres et présentant des carences en certaines vitamines des groupes A et B Si elles sont fumeuses le risque est augmenté.   Il faut aussi savoir que  la prise de certains médicaments, peut provoquer  les engelures.

Quel bilan demander ?

Il n’y a pas  de bilan particulier à faire, mais les médecins vont demander une numération de la formule sanguine, afin de faire la différence avec  d’autres pathologies qui peuvent présenter la même symptomatologie. Auparavant, l’interrogatoire  aura  éliminé la  cause médicamenteuse ou tabagique.

Comment traiter ?

Qu’on se rassure, les engelures ne sont pas un symptôme d’une pathologie  sous jacente ou d’une maladie grave.  Certes elles peuvent être invalidantes mais  grâce au respect des règles de prévention on peut en venir à bout et les éviter les saisons suivantes.

Le traitement doit être avant tout préventif. Pour les engelures des orteils,  le  port de chaussures larges, confortables, et chaudes est  la règle. C’est une mesure simple qui permet également d’éviter les récidives d’engelures.  Il ne faut surtout pas avoir froid aux pieds.  Si nécessaire, on conseillera le port de doubles chaussettes, à condition qu’elles ne soient pas en fibres  synthétiques et qu’elles ne fassent  pas transpirer outre mesure.  En attendant, si les orteils sont atteints, on peut demander  la confection de semelles ou d’orthèses de protection des orteils,  qui vont  limiter les frottements avec les chaussures pendant la marche et soulager la douleur.  Il existe  à Tunis, plusieurs  centres spécialisés qui fabriquent sur mesure, et à prix très accessibles ces petits moyens qui  apportent un grand confort.

Au niveau des doigts , les précautions sont les mêmes que pour les orteils, c’est-à-dire qu’il faut les protéger  du froid. Il faut porter des gants mais de taille adéquate , qui ne soient pas serrés.  Il faut éviter également d’exposer  de façon brutale, les mains à une source de chaleur  vive. Quand il fait  froid, les doigts seront  réchauffés progressivement , auprès d’une source de chaleur douce, par exemple en les plongeant dans une eau à 35°.  Il est conseillé, à titre préventif de  commencer à stimuler  la circulation  du sang au niveau des  pieds et des mains. Pour cela on alternera  les bains de pieds et de mains chauds et froids, tous les jours dès la fin de l’automne.  Pour les engelures des oreilles et du nez, rien ne vaut le port de bonnet et de cache nez, de préférence dès les premières baisses de température.

Chez les personnes hypersensibles  au froid et qui prennent des médicaments vasoconstricteurs, elles doivent en parler à leur médecin traitant  pour réajuster la dose  en fonction de l’évolution des engelures.  Ce genre de médicament est  prescrit en cardiologie, en ophtalmologie mais également    dans de nombreuses pathologies  très  courantes, comme les rhinites.

C’est l’occasion également de proposer un arrêt de l’intoxication tabagique. Les effets vasoconstricteurs du tabac sur la microcirculation des doigts ont été démontrés.

Pour soulager les engelures, les pommades à la Vitamine A et D sont conseillers. Elles seront appliquées directement sur la peau si celle-ci n’est pas infectée. Ces mêmes vitamines peuvent être prises par voie générale, les pharmaciens vous conseilleront. En cas plaies ulcérées, des soins locaux  sont à prescrire tels que des  applications de compresses à la vaseline et des pansements protecteurs qui aident à la cicatrisation. Si le prurit est très important et gênant, on peut utiliser une pommade à base de corticoïdes.

Si malgré toutes ces mesures d’hygiène, les engelures persistent et récidivent régulièrement, les médicaments dits « vasodilatateurs » seront prescrits par les praticiens, dès l’automne et jusqu’au printemps.

En conclusion, nous dirons que les engelures ne sont pas une maladie grave mais elles sont très incommodantes. Elles concernent surtout les femmes jeunes, maigres, fumeuses, hypersensibles au froid, dont elles ne se protègent pas correctement. On peut les prévenir par de simples conseils d’hygiène de vie.

Dr Samira Rekik

PARTAGER