Recette du Makroudh diététique, pour garder la ligne et pour les diabétiques

Une jeune Tunisienne, Lamia Idoudi, ingénieur en Industrie agro-alimentaire,  a eu l’idée géniale de nous proposer un Makroudh diététique, que les personnes diabétiques, en surpoids ou qui veulent tout simplement garder la ligne, peuvent en consommer même si c’est avec modération.

Lamia s’est intéressée à déterminé la qualité nutritionnelle du Makroudh ainsi que sa valeur énergétique en le comparant à d’autres douceurs, en même temps elle a proposé une amélioration de sa qualité nutritionnelle tout en préservant son goût, que nous vous présentons dans cette rubrique.

Le Makroudh est une spécialité Kairouanaise dont la consommation devient de plus en plus fréquente. Plusieurs types de Makroudh existent selon la composition, la taille, le mode de cuisson. Il est préparé à base de semoule, d’huile, de sirop de sucre et de grains de sésame, farcies aux dattes ou aux amandes. La valeur énergétique d’une pièce de Makroudh de 100g est de 492Kcalories.

Pour améliorer  la qualité nutritionnelle du Makroudh et le rendre consommable  par les patients diabétiques ou en surpoids sans perturber leur régime diététique ni nuire à leur santé, voilà les différents niveaux d’amélioration que nous propose l’auteur de cette recherche en Biologie et santé.

Amélioration de la qualité de la semoule

la semoule est le constituant principal du Makroudh.  Pour les diabétiques nous proposons de préparer le Makroudh avec de la semoule complète compte tenue de sa richesse en fibres. En effet les fibres, selon certains travaux, seraient efficaces dans la normalisation des niveaux de glucose dans le sang, et la diminution des niveaux de lipides.

Amélioration de la qualité des dattes

La chair des dattes contient du glucose et du fructose en proportions variables selon la variété et les stades  de maturité. Pour les diabétiques et afin de préparer un Makroudh plus light, les dattes les moins riches en sucre seront utilisées. C’est la variété « Arichti », qui remporte la palme dans ce domaine.

Amélioration de la qualité d’huile et du mode de cuisson

Il est recommandé de diminuer les teneurs en huile utilisées dans la préparation du Makroudh car ceci diminue l’apport calorique et limites les apports en graisses. Il est préférable de privilégier les graisses végétales( huile de tournesol, huile de palme, huile de mais..), au lieu des graisses animales ( beurre, margarine..). En même temps il faut favoriser un apport riche en acides gras mono et poly insaturés qui améliorent le contrôle de la glycémie et la régulation de l’hypertension artérielle. L’huile de Colza serait donc particulièrement recommandée, vue sa richesse  en Oméga 3 qui favorise  la diminution du mauvais cholestérol  et l’augmentation du bon cholestérol. Le mode de cuisson au four est à préférer.

Amélioration de la qualité du sirop

Après sa cuisson, le Makroudh est trempé dans un sirop de sucre. Ce dernier est préparé à base de sucre de table, le saccharose.. Pour éviter l’apport calorique important du sucre de table, on peut le substituer par les édulcorants au même pouvoir sucrant avec un apport calorique minimal. Une remarque, cependant : pour les personnes diabétiques la prise répétée d’édulcorants n’est pas très recommandée selon des études. Pour ces personnes, il est préférable de consommer le Makroudh sans sirop.

Dr Samira Rekik

PARTAGER