Le « sexe neutre » existe-t-il ?

Selon les registres de l’état civil on est  de sexe féminin ou masculin dès la naissance.  Or il arrive que la nature, la biologie et la physiologie en décident autrement. C’est le cas de ce Monsieur, considéré comme un garçon à sa naissance, qui  présente cependant une intersexualité qui se caractérise par un « vagin rudimentaire et un micropénis, mais pas de testicules ». Jusqu’à l’âge de 35 ans il avait une allure androgyne, donc ni  féminin, ni masculin.  Ne se considérons ni homme ni femme, il a demandé à ce qu’on change, sur son état civil la mention « sexe masculin »  par « sexe neutre » et qu’on reconnaisse ce dernier statut. Malheureusement pour lui, la demande lui a été refusée par le tribunal de son pays (la France) qui lui a signifié que  « La loi ne prévoit en aucune façon la possibilité de porter la mention « sexe neutre » sur un acte d’état civil ».  « Cette décision représente un obstacle à mon épanouissement personnel » a déclaré ce monsieur qui compte porter l’affaire devant la cour Européenne en vertu du droit à « l’identité sexuelle » stipulé par la cour Européenne des droits de l’Homme.

Africaine-santé

PARTAGER