Pr David Khayat: les radiations reçues lors des mammographies augmenteraient le risque de cancer du sein

Selon un article du magazine Sciences & Avenir, le Pr David Khayat, chef de service de cancérologie à la Pitié-Salpêtrière a indiqué que « la mammographie peut, dans des proportions moindres, augmenter le risque de contracter [le cancer du sein] ».

« Par l’étude de huit stratégies de dépistage du cancer du sein, des chercheurs ont souhaité estimer le risque/bénéfice des mammographies. Selon les résultats de cette étude publiés dans la revue Annals of Internal Medicine, sur 100.000 Américaines ayant subi, entre l’âge de 50 et 74 ans une mammographie tous les deux ans, 27 cas de cancer du sein additionnels (dont 4 décès) auraient été induits par les radiations reçues lors de ces examens. Ce dépistage précoce aurait, d’un autre côté, permis de diagnostiquer à temps et de sauver 627 de ces femmes », poursuit le spécialiste.

« Il est également estimé qu’une mammographie, annuelle cette fois, entre l’âge de 40 à 74 ans préviendrait pour sa part 968 décès par cancer du sein tout en étant néanmoins responsable de 100 cancers du sein supplémentaires dont 12 décès, par rapport à une mammographie tous les 2 ans », ajoute-t-il.

Il souligne que « le risque serait, dans tous les cas, plus important chez les femmes à plus large poitrine qui reçoivent en conséquence 2,3 fois plus de radiations et un nombre de clichés plus grand que les femmes à poitrine plus petites ou dans la moyenne ». « La recommandation officielle des services de prévention sanitaire américains, mise à jour sur la base de cette étude, est un dépistage tous les 2 ans pour les femmes âgées de 50 à 74 ans », conclut le spécialiste.

Africaine-santé

PARTAGER