Enfant asthmatique : faut-il lui prescrire une activité physique ?

L’asthme est l’une des maladies pédiatriques chroniques les plus courantes. Ces causes restent mal connues. Il en est de même pour le rôle de l’activité physique dans la prévention, qui n’est pas très clair non plus.

Une grande analyse  mondiale ayant eu pour objectif de déterminer la relation entre l’activité physique  et la prévalence de l’asthme chez l’enfant et l’adolescent a été réalisée. Elle a mis en évidence  un risque d’apparition de l’asthme chez les enfants à faible  activité physique (AP). De plus, il existe une association positive significative entre les symptômes d’asthme infantile et une faible activité physique. Donc les enfants et les adolescents ayant une faible AP ont un risque accru d’asthme d’apparition nouvelle, et pour les asthmatiques, un risque plus élevé de symptômes ou de respiration sifflante. Reste à approfondir les mécanismes de l’absence d’AP dans l’apparition ou la recrudescence des symptômes de l’asthme.

Africaine-santé

PARTAGER