Le Rhumatisme articulaire aigu: qu’est ce que c’est?

Le Rhumatisme articulaire aigu est une complication des angines mal soignées.

Contrairement à sa dénomination, c’est une pathologie chronique qui survient deux à trois semaines après une infection streptococcique, une angine mal traitée le plus souvent.

L’autre ‘’contradiction’’ avec son appellation est que cette pathologie est loin de ne toucher que les articulations.

Le rhumatisme articulaire aigu (RAA) peut, en effet, aussi bien  affecter les articulations, la peau, les vaisseaux que le cœur.

 

 

Comment se manifeste-t-il ?

Des douleurs touchant les grosses articulations (genoux, chevilles coudes poignets, etc…) brèves et migratrices sont un des signes de découvertes les plus fréquents (Exceptionnellement les hanches sont peu concernées). Parfois, une seule articulation est touchée. Dans d’autres cas, les signes inflammatoires manquent ; seule la douleur est présente.

Les manifestations cardiaques ne sont présentes dans 50% des cas au moment du diagnostic. Tous ses composants peuvent être  concernées (endocarde, valves cardiaques, muscle cardiaque). Une dyspnée, des palpitations, un souffle cardiaque peuvent être observés.

Il faut  s’acharner à les rechercher, car l’atteinte cardiaque conditionne le traitement et le pronostic.

 

Comment faire le diagnostic ?

 

Il n’y a pas de test diagnostique spécifique. Le diagnostic est évoqué sur un faisceau d’arguments.

Une fois le diagnostic évoqué, il importe de faire un bilan  à la recherche de toutes les lésions possibles, pour conforter la suspicion diagnostique.

Les examens sanguins mettront en évidence les stigmates d’une inflammation évolutive, et les signes en faveur d’une infection streptococcique révolue.

Vu la gravité de l’atteinte cardiaque, une échographie cardiaque sera systématiquement demandée.

 

Comment traiter ?

 

Contrairement à la GNA un traitement antibiotique de 10 jours s’impose. Des mesures complémentaires  peuvent être associées : Les anti-inflammatoires ont leur place pour traiter les douleurs articulaires.

 

Et après ?

Bien suivi le traitement permet la régression de tous les symptômes.

L’évolution est étroitement liées à la présence ou pas  d’une atteinte cardiaque.

Pour prévenir des manifestations plus graves, un traitement antibiotique sera d’ailleurs prescrit à titre préventif.

Il durera jusqu’à l’âge adulte si le cœur était indemne au moment du diagnostic ou d’ailleurs poursuivi à vie (injections bihebdomadaires) en cas de lésion cardiaque.

Africaine-santé

PARTAGER