Saignement chez la petite fille : faut-il s’inquiéter ?

Un saignement génital chez une petite fille avant la puberté est une source d’inquiétude pour les parents. Il n’y a pas lieu de se faire du souci  mais  l’urgence est dans le diagnostic : il faut emmener son enfant chez le médecin pour trouver la cause du saignement.

Les causes les plus fréquents sont :

-Les vulvites, infection au niveau de la vulve,   sont une cause fréquente de saignements chez la petite fille. Elles sont prurigineuses et à l’origine de fissures et de lésions de grattage.

-Les traumatismes par chute à califourchon  sur un plan dur peuvent entraîner des lésions vulvaires antérieures et latérales, les lésions postérieures devant  faire évoquer la possibilité d’un sévice.

-Le lichen scléreux vulvaire, le terme  lichen regroupe plusieurs maladies  de la peau, qui se ressemblent  toutes  et qui sont  de cause inconnue. Il se manifeste habituellement par un prurit intense et persistant, parfois associé à des brûlures mictionnelles ou à des signes anaux.

-Saignement d’origine vaginale: il faut penser  en premier lieu une infection vaginale, en lien ou non avec un corps étranger

– les causes  tumorales : Les tumeurs sont rares, mais souvent graves. Le diagnostic est fait par l’examen clinique, l’échographie, l’IRM

-Le « rhabdomyosarcome » : survient vers dix-huit à vingt quatre mois, dans 90 % dans cas avant cinq ans. Il est révélé par un bourgeon tumoral vaginal extériorisé à la vulve, plus rarement par des saignements.

Africaine-santé

PARTAGER