Rhinite allergique : comment l’éviter?

La rhinite allergique est une pathologie fréquente et bénigne. Cependant, elle peut être gênante et  difficile à gérer au quotidien, particulièrement si elle est sévère.  Certaines rhinites sont intermittentes et dure moins de 4 semaines par an, d’autres sont persistances et  leur durée dépasse ces 4 semaines. Il faut savoir que 50% des rhinites sont des rhinites allergiques

Diagnostic :

On reconnait la rhinite par ce qu’elle associe  un écoulement nasal,  Rhinorrhée, à un prurit nasal, le nez qui gratte, une baisse de l’odorat,  des éternuements  et un nez bouché.

Pour soigner une rhinite allergique,  il faut chercher l’exposition allergénique, qu’elle soit domestique ou environnementale.

 

Traitement :

La rhinite requiert une prise en charge simple. Pour l’éviter, il faut juste identifier et éradiquer l’allergène, quand c’est possible. Dans tous les cas il faut éviter l’exposition au tabagisme actif et passif. Le traitement médicamenteux est  assez simple :

– Rhinite légère : antihistaminiques locaux ou généraux

– Rhinite sévère ou échec des antihistaminiques : corticoïdes locaux

– Immunothérapie en fonction des allergènes, prescrite par le médecin traitant qui  préférera la voie sublinguale en donnant des  comprimés qu’on met sur la langue.

 

Samira Rekik-Africaine-santé

 

PARTAGER