Seniors : Comment éviter l’anémie ?

L’anémie est très fréquente chez les personnes âgées. Elle en toucherait plus de 30% des personnes de plus de 70 ans. Source de fatigue générale, de faiblesse générale, de manque d’appétit, on doit la diagnostiquer et la traiter.

L’anémie est confirmée si le taux d’hémoglobine dans le sang est inférieur à 12g/litre

Les conséquences de  l’anémie sur la santé des séniors :

Les personnes âgées anémiques vont être plus souvent malades et   vont décompenser leurs maladies préexistantes et nécessiter l’hospitalisation. Le taux de mortalité chez les anémiques est deux fois plus importants que chez le reste des gens. La qualité de vie est perturbée et la personne âgée devient de plus en plus indépendante d’une tierce personne car les risques de chute augmentent.

D’où vient l’anémie ?

Chez les personnes âgées, l’anémie a plusieurs origines, mais dans quelques cas, on n’arrive pas à lui en trouver une. C’est le cas des anémies dites idiopathiques. Les principales causes de l’anémie sont le manque de fer et de vitamine du groupe B. cette carence peut s’expliquer par un déficit dans l’apport de ces éléments dans le régime alimentaire. Mais il faut savoir que beaucoup de maladies sont à l’origine des anémies, en diminuant la quantité d’hémoglobine dans le sang, ou celle du fer et de la vitamine B.

Comment explorer une anémie ?

Devant certains signes de faiblesse ou de maladies fréquentes, le médecin demandera un bilan sanguin et particulièrement une NFS complète (numération de la formule sanguine). Dans cette dernière on trouvera le taux d’hémoglobine, la taille et le volume des globules rouges, là où se concentre l’hémoglobine. En général on sait que les carences en fer et certaines maladies inflammatoires donnent des globules rouges de petite taille. A l’inverse le manque de vitamine B  se caractérise par des  globules rouges de gros volume.

L’anémie peut se voir également avec des globules rouges de taille normale, comme dans le cas de l’insuffisance rénale.

L’anémie par manque de Fer

Si dans le bilan sanguin on trouve un manque de fer, il faut penser, chez la personne âgée, à un saignement et aller le diagnostiquer. Ce saignement peut être invisible et le médecin traitant doit explorer toutes les possibilités de l’origine de ce saignement. La plupart du temps, ce saignement serait digestif. Un examen à faire est nécessaire dans ce cas, c’est l’exploration par la « «vidéocapsule » qui remplace actuellement la fibroscopie, difficile et douloureuse chez les séniors. La vidéocapsule est un examen pratiqué chez les entérogastrologues en Tunisie. C’est une capsule munie d’une caméra qui est avalée par le malade et qui permet de filmer l’état des voies digestives tout le long de son passage. Elle est ensuite éliminée dans les selles.

L’anémie par manque de vitamines B9 et B12

Dans, le bilan sanguin on dose la vitamine B9 et la vitamine B12, si la taux est bas c’est que l’anémie est là.

La première cause de cette anémie, est un déficit alimentaire. Mais il faut penser à d’autres maladies ou à l’alcoolisme qui peuvent être responsable du manque de vitamines B dans l’organisme. Il ne faut pas oublier que certains médicaments peuvent également être à l’origine de cette carence en vitamines B.

L’anémie par déficit en vitamine B9 est la maladie de Biermer, elle est facile à diagnostiquer, par le bilan et par la présence d’une gastrite.

Le Déficit en vitamine B12 peut se voir lors de la prise de médicaments, dont ceux qui traitent le diabète ou les antiulcéreux.

D’autres carences alimentaires peuvent donner des anémies, dont la vitamine C, cette dernière intervient dans le taux d’hémoglobine dans le sang

Le traitement de l’anémie

Il  est très simple, il suffit de donner du fer, quand la carence est en fer, de la vitamine B9 ou de la vitamine B12. Le traitement est oral, sauf pour la Vitamine B12 qui peut se faire sous forme d’injections intramusculaires.  Après traitement de quelques mois un bilan est refait pour contrôler l’évolution de l’anémie.

Dr Samira Rekik

PARTAGER