Cancer : De l’aspirine pour augmenter les chances de survie ?

Prendre de faibles doses d’aspirine pourrait augmenter les chances de survie des patients atteints d’un cancer, selon une revue systématique menée par des chercheurs britanniques et publiée dans la revue « PLOS One ».

 

Des études antérieures ont montré que la prise d’aspirine peut réduire l’incidence de certains types de cancers. L’équipe de recherche de l’Université de Cardiff a voulu savoir si le médicament pouvait aussi être utile dans le cadre d’un traitement et a mené une recherche systématique de toute la littérature scientifique, en examinant l’ensemble des données disponibles, dont 5 essais randomisés et 42 études observationnelles dans les cancers du côlon, du sein et de la prostate. La durée moyenne de suivi était de cinq ans.

 

Les résultats de l’équipe suggèrent que la prise de faibles doses d’aspirine par les patients atteints d’un cancer de l’intestin, du sein ou de la prostate, en plus d’autres traitements, est associée à une réduction de la mortalité d’environ 15 à 20 pour cent, ainsi qu’à une diminution de la propagation du cancer. Les résultats de six études sur d’autres cancers suggèrent également une réduction, mais le nombre de patients était trop faible pour en permettre une interprétation fiable. Une mutation du gène PIK3CA était présente chez environ 20 pour cent des patients ; elle expliquait en grande partie la réduction de la mortalité dans le cancer du côlon liée à l’aspirine.

 

Comme l’une des préoccupations au sujet de la prise d’aspirine est le risque de saignement intestinal, les chercheurs ont examiné en particulier les éléments de preuve disponibles de cas de saignement. Aucune étude n’a cependant rapporté de saignements graves ou engageant le pronostic vital.

Le chercheur principal Peter Elwood a déclaré : « Tout en sachant qu’il est indispensable de mener des recherches plus approfondies visant à vérifier nos conclusions et à obtenir des données probantes sur des cancers moins fréquents, nous voudrions encourager les patients ayant reçu un diagnostic de cancer à discuter avec leur médecin de nos résultats afin de pouvoir prendre une décision éclairée sur l’indication ou non de prendre de l’aspirine à faible dose dans le cadre de leur traitement contre le cancer. »

Africaine-santé

PARTAGER