OMS: Les boissons très chaudes sont cancérigènes

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) à Paris a classé les boissons consommées à des températures très élevées comme cause probable de cancer de l’œsophage. L’établissement, qui fait partie de l’Organisation mondiale de la Santé, a rapporté dans le même temps ne pas avoir découvert de preuves que le café et le maté, qui ont été classés comme « potentiellement cancérigènes » en 1991, sont responsables du cancer.

Un groupe de 23 experts du CIRC a analysé plus de 1 000 études chez l’animal et l’homme portant sur l’association entre cancer et café ou maté, ce dernier étant particulièrement apprécié en Amérique du Sud. Toutefois, la suspicion qui avait auparavant conduit à la classification des deux boissons comme « potentiellement cancérigènes » n’a pas été étayée.

Il existe plutôt des indications que la consommation de boissons à une température supérieure à 65 degrés Celsius est « susceptible » de conduire à un cancer de l’œsophage. La température est plus importante que la boisson en elle-même, a souligné le directeur du CIRC, Christopher Wild.

Les études menées en Chine, en Iran, en Turquie et en Amérique du Sud, où le thé est bu à environ 70 degrés Celsius, confirment le risque de cancer en association à la consommation de boissons très chaudes, l’organisation a-t-elle fait valoir. Plus la boisson est chaude, plus le risque est élevé. En Europe et en Amérique du Nord, les boissons chaudes sont habituellement consommées à des températures moins élevées, même fréquemment à moins de 60 degrés Celsius, indiquent les experts.

Africaine-santé

PARTAGER