Lendemain de soirées bien arrosées : 7 conseils pour récupérer

Les lendemains de fêtes bien arrosées sont pénibles pour les personnes qui ont abusé de l’alcool.  Maux de tête, lourdeur d’estomac, nausées sont fréquents.  Que faut-il faire dans ces cas ?

1-Boire beaucoup d’eau,  de thé ou de tisane, car l’alcool déshydrate le corps et le cerveau.

2-Eviter l’aspirine et le paracétamol en automédication pour soulager les douleurs et l’état nauséeux. Le foie va privilégier l’élimination de l’alcool au détriment de celle du médicament : les effets secondaires peuvent alors se retrouver augmentés, le tube digestif déjà agressé par l’alcool peut se retrouver davantage irrité et provoquer une gastrite, voire une hémorragie digestive. L’effet diurétique du médicament peut également aggraver l’état de déshydratation.

3- Permettre à l’organisme de se reposer et de se rétablir.  Pour cela, il est important d’éviter la diète drastique et de respecter la consommation de 3 repas quotidiens. Ces derniers seront légers : bouillons de légumes, viandes maigres, poissons, légumes cuits à la vapeur ou fruits cuits telles les compotes. Mais en aucun cas, les sauts de repas ne rattrapent les excès alimentaires.

4-Boire un demi-verre de jus de citron dans de l’eau tiède, à jeun, aidera par ailleurs, à la stimulation de la bile.

5- Se lever tôt et adopter une petite sieste si besoin, plutôt que de privilégier une grasse matinée, qui contribue à conserver un état brumeux. Bouger, sortir prendre l’air et marcher, permet d’éliminer les toxines de la veille et s’aérer l’esprit.

6- Certaines plantes dites dépuratives détoxifient l’organisme et purifient le foie : il s’agit entre autres du radis noir, de l’artichaut, de l’angélique, du curcuma, du romarin ou de l’ortie

7-A l’avenir, afin d’éviter ces désagréments, les prochains jours de fête peuvent s’anticiper au mieux.

Il suffit de :

-bien s’hydrater avant, pendant et après la fête

-et évidemment de consommer avec modération

Africaine-santé

PARTAGER