Travailler la nuit : quelles conséquences sur la santé ?

Le travail de nuit a un effet négatif sur la santé coronarienne. Cela a été confirmé une fois de plus dans une étude américaine publiée dans la revue « JAMA ».

Des chercheurs de l’Université de Harvard à Boston (Massachusetts) ont analysé les données de l’étude « Nurses Health Study » qui comprenait 240 000 infirmières. Toutes les participantes avaient travaillé selon des horaires rotatifs pendant au moins cinq ans.

Les résultats ont montré que les infirmières qui avaient travaillé de nuit pendant plus de dix ans avaient un risque de 15 à 18 pour cent plus élevé de développer une maladie coronarienne par rapport à leurs collègues qui ne faisaient pas les nuits. Le risque était déjà significativement supérieur après cinq ans seulement. Cependant, le risque cardiovasculaire a diminué graduellement à partir du moment où les femmes ont repris un travail de jour.

De nombreuses autres études ont déjà associé le travail de nuit (et la perturbation des rythmes circadiens qui en découle) avec un risque accru de développer diverses maladies, dont différents types de cancers.

Africaine-santé

PARTAGER