Une vessie hyperactive? des mesures si…..

Le phénomène de vessie hyperactive affecterait approximativement 11 % de la population générale adulte mondiale (soit 455 millions de personnes). Que ce syndrome s’accompagne de fuites urinaire ou pas, il n’en reste pas moins très invalidant puisqu’il retentit sur les différentes composantes de la vie de l’individu qui en souffre : sociale, professionnelle et personnelle.

Des mesures simples à adopter

Une équipe de recherche chinoise a évalué l’efficacité d’un programme d’éducation thérapeutique pour la gestion des symptômes liés à une vessie hyperactive chez les patients.

 

Pendant une durée de six semaines, les patients bénéficiaient de cours théoriques hebdomadaires d’une durée de 50 minutes reprenant les aspects physiopathologiques du syndrome, les facteurs favorisants les troubles vésicaux et des exercices pour les atténuer : importance de la façon de s’installer sur les toilettes (se pencher légèrement en avant), connaissance de l’anatomie musculaire pelvienne (contracter muscles pelviens en relaxant les muscles abdominaux…), prendre son temps pour uriner, apprendre à gérer l’urgence (méthode de distraction)…

Au final, les auteurs rapportent que le programme  d’éducation mis en place s’accompagne d’un soulagement des symptômes urinaires (-2,2 ; p < 0,001)) et diminue le risque de survenue de fuites urinaires (-0,3 ; p < 0,001)) ainsi que la sévérité de l’urgence d’uriner (-0,4 ; p < 0,001)).

 

Par ailleurs, le score de qualité de vie « urinaire » se retrouve augmentée de 10,8 points (p = 0,001) et la qualité de vie générale des patients est, quant à elle, améliorée de 3 points (p = 0,049).

Enfin, les auteurs concluent en mettant en exergue la pérennité de ces résultats prouvant que la démarche éducative mise en place est parvenue à ancrer durablement dans les esprits des patients les conseils dispensés par les équipes de formateurs, soulignant ainsi l’efficacité du contenu de ce programme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here